Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Ils nous permettent également d’optimiser le fonctionnement de notre site. En continuant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies.

J'accepte
Catégories

Les fentes palatines

Les fentes palatines

La fente palatine est une absence de fermeture, de substance, de la voûte buccale, aboutissant à une communication entre la cavité buccale et la cavité nasale (palais dur, palais mou ou les deux). Cette malformation crânio-faciale congénitale, c’est-à-dire présente dès la naissance, est liée à une anomalie de fermeture du tube neural. Le déterminisme de la fente a lieu entre les 25ème et 28ème jour de gestation.

Les races les plus concernées par cette anomalie sont : le Boxer, le Bouledogue Français, le Bulldog Anglais, le Cavalier King Charles, le West Highland White Terrier, le Colley, le Berger Allemand et le Chihuahua. Les chiens de type brachycéphale sembleraient être les plus fréquemment affectés.

Une intoxication pendant la gestation peut entraîner une fente palatine : excès en vitamine A, pesticides, etc.

Symptômes :

Dès les premières tétées : éternuements, toux, écoulement de lait par le nez, pneumonie par fausse déglutition, difficulté de succion.

Diagnostic :

Dès que la mise-bas est terminée, effectuer une évaluation de la santé des nouveau-nés incluant la vérification de la conformation du palais jusqu’au palais mou.

Prévention : Supplémentation en acide folique

Sur la base des pratiques en médecine humaine, une étude a testé l’effet d’une supplémentation en acide folique (5 mg d’acide folique/jour/chien) sur la fréquence d’apparition des fentes palatines chez les chiots. Cette étude rapporte une réduction de 76 % de la fréquence d’apparition des fentes palatines chez les chiots nés de mères supplémentées durant la gestation en acide folique. Aujourd’hui, des aliments industriels riches en acide folique peuvent être proposés aux chiennes durant le début de leur gestation afin de limiter le risque d’apparition de fentes palatines.

Posologie : 5 mg/jour/chien du début des chaleurs à la 6ème semaine de gestation.

http://journals.pan.pl/dlibra/publication/114062/edition/99120/content

Prévention : sélection des reproducteurs

Cette anomalie possédant également une composante génétique, des cas peuvent apparaitre malgré une supplémentation en acide folique et les reproducteurs doivent donc être soigneusement choisis.

Traitement :

  • Nourrissage à la sonde gastrique en attendant l’alimentation solide ou la chirurgie.
  • Chirurgie (palatoplastie): La correction chirurgicale n’est pas préconisée avant l’âge de 8 à 12 semaines : risque de déhiscence (une ouverture ou une rupture anormale), trouble de la croissance maxillo-faciale ; Idéalement entre 3 et 4 mois de vie.
  • Euthanasie en cas de fente très large, en prenant en compte que la fente s’élargie au cours de la croissance.

Produits associés
Liker ce post
2 likes
Partager ce post